Véritable artiste, le maquilleur réalise des maquillages qui peuvent servir à la fois pour embellir un visage ou bien pour le transformer et représenter un état particulier de l’être humain. Ainsi, le maquilleur peut exercer sa profession dans le milieu des médias, du théâtre, de l’opéra ou encore en institut de beauté.

Découvrez dans cette fiche comment devenir maquilleur : les formations, les qualités à avoir, les salaires, etc. Vous pourrez aussi lire les témoignages de Claire, Cécile et Pauline, toutes les trois maquilleuses professionnelles depuis plusieurs années, afin de mieux comprendre ce métier. 

En quoi consiste le métier de maquilleur ?

Claire : Etre maquilleur c’est être polyvalent. C’est savoir maquiller dans tous les domaines, que ce soit en plateau de télévision ou dans les coulisses d’un défilé de mode. Il est ainsi possible d’exercer en indépendant ou en salarié.

Cécile : Un maquilleur est un maître de ses pinceaux. Il a la capacité de métamorphoser afin de créer un personnage ou tout simplement d’embellir un visage. Tout dépend du contexte.

Pauline : Ce métier, qui est de plus en plus adopté par les hommes, constitue à maquiller un visage pour un événement en particulier. Le maquilleur joue aussi un rôle de conseiller.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Claire : J’aime faire partie de différents projets surtout au théâtre et au cinéma. Le fait de maquiller plusieurs rôles me donne la possibilité d’exercer à 100% mes compétences en tant que maquilleuse et d’être polyvalente. C’est un enrichissement professionnel et personnel.

Cécile : Ce que j’aime le plus dans ce métier c’est la capacité de transformer un visage et de le rendre complétement différent. C’est être un artiste à notre manière : on peint, on embellit, on rajeunit, on vieillit…

Pauline : Le grand avantage de notre profession est le fait que l’on puisse l’appliquer dans plusieurs secteurs d’activités. On peut travailler à la télévision, au théâtre, à l’opéra, au cinéma, dans la mode… Ce n’est donc pas un métier monotone car on peut changer tout le temps d’univers.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Claire : Je que j’aime le moins c’est surtout cette pression que l’on ressent en participant à de gros projets car il faut maquiller un maximum de personnes en très peu de temps. Parfois, il s’agit d’un métier très stressant.

Cécile : C’est un métier assez risqué car on peut se retrouver sans travail dû à la concurrence. Il faut donc savoir accepter de nombreux projets afin de se faire connaître dans ce milieu.

Pauline : C’est un métier où la concurrence est rude. Il est donc important d’être persévérant et essayer de se différencier.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Claire : Il faut avoir une âme d’artiste et surtout aimer ce métier pour pouvoir devenir un excellent professionnel. De plus, il faut être constamment à l’écoute de la personne que l’on maquille, comprendre ce qu’il désire et établir une relation de confiance.

Cécile : Je pense qu’avoir de l’imagination et une capacité de création sont les éléments indispensables pour exercer cette profession. Il faut aussi accepter de s’adapter à des horaires qui sont souvent très décalés.

Pauline : Pour se différencier, il est primordial de bien se former et d’acquérir de nombreuses expériences dans plusieurs secteurs d’activités.

Quelle est la formation pour devenir maquilleur ?

Il n’existe aucun diplôme national pour exercer cette profession, cependant de nombreuses écoles privées offrent des formations spécialisées dans le maquillage.

Il est tout de même possible de préparer un BAC ou un CAP dans un lycée professionnel ou en CFA, ou un BTS en Esthétique Cosmétique.

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Non

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Oui, il existe des écoles privées spécialisées dans le maquillage professionnel et artistique, comme l’ITM – Création et Maquillage, à Paris. Ou bien, des écoles spécialisées dans l’esthétique, les soins et le maquillage.

Quel est le salaire d’un maquilleur ?

Le salaire d’un maquilleur varie du SMIC à 2700 € en fonction de son expérience.

Entre 150 € et 200 € brut par jour et entre 650 € et 700 € par semaine.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Claire : Il faut aimer être maquilleur et vouloir prendre le risque de l’exercer car ce n’est pas une profession simple. Elle demande de l’adaptation, de la compréhension et surtout beaucoup de créativité.

Cécile : Je conseillerai aux personnes qui souhaitent exercer le métier de maquilleur, d’essayer de se différencier, de connaître toutes les techniques existantes et surtout de s’instruire.

Pauline : En un premier temps, il faut avoir effectuées plusieurs formations pour apprendre tout sur le métier.