Mécanicien de maintenance aéronautique

Essentiel au bon fonctionnement d’un avion, le mécanicien de maintenance aéronautique prépare les avions aux vols.

Ce métier vous intéresse ? Découvrez sur cette fiche toutes les informations à connaitre pour savoir comment devenir mécanicien(ne) de maintenance aéronautique, ainsi que les témoignages de Julien, Maxime et Geoffroy tous les trois mécaniciens de maintenance aéronautique, qui nous parlent de leur métier. 

En quoi consiste le métier de mécanicien de maintenance aéronautique ?

Julien : Ce métier consiste à faire de la maintenance et du contrôle de bon fonctionnement d’un avion. Détecter les possibles anomalies pour ensuite les dépanner et ainsi préparer les avions pour les vols.

Maxime : Je teste et vérifie le fonctionnement de tous les éléments d’un avion : le moteur, les commandes, fuselages, les circuits, etc. Si un problème est détecté, il faut alors le réparer.

Geoffroy : Être mécanicien de maintenance aéronautique, c’est travailler sur un avion. Contrôler et diagnostiquer son état. Ensuite, nous devons réparer la moindre panne pour que l’avion soit apte à faire un vol en toute sécurité.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Julien : Je préfère travailler sur certaines parties de l’avion, notamment le moteur.

Maxime : Pour ma part, c’est un métier très gratifiant car j’ai toujours été fan des avions. Je ne m’imagine pas travailler autre part.

Geoffroy : J’aime surtout effectuer de gros travaux en hangars.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Julien : C’est un métier très stressant en raison des conséquences possibles d’une erreur de notre part. Il faut donc rester très concentré tout au long du diagnostic et de la réparation.

Maxime : Il nous arrive d’avoir des horaires décalés lorsque nous devons réparer un avion en urgence.

Geoffroy : C’est un métier fatiguant car il demande une très bonne forme physique.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Julien : Il faut des connaissances en aéronautique, de la rigueur et de la discipline.

Maxime : Il faut être responsable, avoir de solides connaissances en aéronautique et de plus en plus en électronique.

Geoffroy : Ce métier demande que l’on soit dans un premier temps passionné par ce secteur. De plus, il faut être conscient que les vies de plusieurs passagers sont de notre responsabilité ce qui exige de nous beaucoup de rigueur.

Quelle est la formation pour devenir mécanicien de maintenance aéronautique ?

Pour exercer ce métier il faut au minimum être titulaire d’un CAP :
• CAP aéronautique ;
• CAP mécanicien d’entretien d’avion ;
• CAP électricien systèmes d’aéronefs, etc.

Ou bien, compléter cette formation avec un des deux Bac professionnels spécialisés dans ce secteur :
• Bac pro aéronautique, option mécanicien de systèmes cellule ;
• Bac pro aéronautique, option mécanicien de systèmes avionique ;

Le niveau Bac + 2 est de plus en plus apprécié par les recruteurs, notamment le BTS maintenance d’exploitation des matériels aéronautiques, BTS électrotechnique, etc.

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Non

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Non

Quel est le salaire d’un mécanicien de maintenance aéronautique?

Le salaire d’un(e) débutant(e) peut aller jusqu’à 1700 € net mensuel. Un(e) chef d’équipe peut recevoir jusqu’à 2500 € net mensuel.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Julien : N’hésitez pas à choisir la voie du BTS qui vous permettra de développer vos connaissances dans le domaine de l’aéronautique ou de l’électronique.

Maxime : Soyez surtout très responsable. N’oubliez pas que ces avions décolleront avec plusieurs passagers à bord.

Geoffroy : Je leur conseillerai de continuer les études pour être privilégié par rapport à d’autres candidats lors d’un entretien d’embauche.





Auxiliaire de vie

Auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie scolaire et l’auxiliaire de vie sociale ont un point commun : aider son prochain.

Auxiliaire de puériculture

Auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture prodigue les soins de base nécessaires comme la toilette, soigner les petits bobos, donner les médicaments, et nourrir le nouveau-né ou l’enfant.

Infirmier

Santé

L’infirmier apporte des soins au patient, l’écoute, le rassure. Elle fait souvent le lien entre le médecin et le patient.

Accompagnant éducatif et social (AES)

Accompagnement éducatif et social (AES)

L’accompagnant éducatif et social (AES) aide au quotidien des enfants, des adultes ou des personnes âgées vulnérables ou en situation de handicap.

Agent immobilier

Agent immobilier

Chargé de vendre ou de louer un bien, l’agent immobilier est l’intermédiaire entre un vendeur et un acheteur ou entre un propriétaire et un locataire.

Éducateur spécialisé

Educateur spécialisé

L’éducateur spécialisé peut travailler aussi bien auprès des enfants, des personnes handicapées ou encore des adultes en rupture professionnelle, familiale.

Atsem

Atsem

L’ATSEM travaille dans les écoles maternelles et seconde l’instituteur dans ses fonctions en préparant les ateliers et en donnant le goûter aux enfants. Mais pas seulement…

Éducateur canin

Educateur canin

L’éducateur canin éduque ou rééduque les chiens qui présentent des troubles du comportement comme l’aboiement intempestif, l’agressivité ou encore des problèmes de propreté. 

Assistante sociale

Assistante sociale

L’assistant de service social accompagne et oriente des enfants, adultes, familles, ou groupes, en difficultés.

Secrétaire médicale

Secrétaire médicale

Être secrétaire médicale, c’est d’abord accueillir les patients, physiquement ou par téléphone.



On répond à vos questions

Besoin d'aide ? 🙌