Amoureux de la nature et des jardins, le métier de paysagiste devrait vous ravir. Laurent, Jules et Nathan, tous les trois paysagistes, nous parlent de leur quotidien, des avantages de cette profession (travailler dehors, métier créatif, satisfaction du client), mais aussi des contraintes (météo capricieuse, tâches administratives pour ceux qui travaillent à leur compte).

Découvrez aussi comment devenir paysagiste : les écoles, la formation (cap, bts et bac pro paysagiste, dplg), le salaire ainsi que des conseils pour réussir dans cette branche. 

En quoi consiste le métier de paysagiste ?

Laurent : Le paysagiste travaille régulièrement en équipe avec des architectes, des urbanistes et des ingénieurs. Il pense les espaces verts et les met en scène en plantant des arbres, des arbustes, des fleurs, des bassins et des pierres. Il doit envisager le jardin à long terme et respecter l’attente du client.

Jules : Le paysagiste est l’architecte du jardin.  Il travaille à partir de plans, pour aménager l’espace. Toujours en extérieur, il connaît parfaitement les plantes et les sols. Il peut exercer dans les bureaux d’études, la fonction publique, ou être son propre patron.

Nathan : Après avoir discuté avec le client de ses attentes, le paysagiste lui propose ses idées qu’il mettra sur plans. Une fois validés, il lui faudra se procurer les éléments pour la création de l’espace vert (plantes, arbustes, roches…) et à retrousser ses manches pour tout mettre en place.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Laurent : Être dehors, et surtout créer les espaces : penser, imaginer, puis tout mettre en œuvre pour concevoir le jardin comme le client l’espérait. C’est un métier difficile, mais quand on voit le résultat, on est toujours satisfait d’avoir participé à cette métamorphose.

Jules : J’aime la nature et l’environnement. Le métier de paysagiste permet en plus une touche artistique qui m’a tout de suite plu. J’apprécie de pouvoir mettre mes compétences au service de Dame Nature !

Nathan : Rien de tel que de travailler au grand air ! Amoureux des plantes, j’aime travailler en extérieur, pouvoir m’exprimer à travers mes créations, proposer des nouveautés au client, et voir que mon travail lui plaît totalement.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Laurent :  Les mauvaises conditions climatiques.

Jules : Dans notre métier, le temps est notre pire contrainte. Quand il pleut, les journées sont vraiment laborieuses.

Nathan : Quand on est à son compte, on ne compte pas ses heures.  De plus, une fois rentré au bureau, il y a encore plein de travail administratif à gérer (factures, devis, commandes de matériel…). C’est ce côté là du métier que j’aime le moins.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Laurent : Il faut connaître les végétaux, savoir quand et où planter telle plante ou tel arbre, être passionné par son métier.

Jules : Le paysagiste doit être précis, minutieux, attentif aux attentes du client, et bien sûr être passionné par son métier.

Nathan : Il doit être à l’écoute, être imaginatif, et savoir allier création et conception.

Quelle est la formation pour devenir paysagiste ?

A partir de la 3ème, vous pouvez suivre un CAPA ou un BEPA Aménagement de l’espace, spécialité Travaux paysagers. Ensuite, vous pourrez intégrer un Bac Pro, comme :
– Le bac pro Travaux paysagers,
– Le bac pro Productions horticoles, spécialité pépinières,
– Le bac pro Maintenance des matériels, option parcs et jardins.

Enfin, si vous souhaitez vous perfectionner, n’hésitez pas à poursuivre vos études jusqu’au BTSA, soit :
– BTSA aménagements paysagers
– BTSA production horticole.

Sachez qu’il est tout à fait possible, voire même recommandé de suivre vos études en apprentissage ou en contrat de qualification.

Y a-t-il un concours de paysagiste ?

Seulement si vous souhaitez intégrer une école supérieure d’architecture et de paysage, comme celle de Versailles par exemple qui permet de devenir Architecte Paysagiste D.P.L.G. (Diplômé Par Le Gouvernement), c’est à dire titulaire d’un diplôme professionnel français de troisième cycle universitaire.

Existe-t-il des écoles de paysagiste ?

Oui, il faut s’inscrire dans une école spécialisée dans les Travaux Paysagers, ou dans un établissement reconnu par la Fédération Française du Paysage (FFP). Il y a également des écoles à distance qui préparent au métier de paysagiste comme Natura-dis, Lignes et Formations, Cnfdi…

Quel est le salaire d’un paysagiste ?

Tout dépend si il est salarié ou à son compte. Le paysagiste débute en général avec un salaire d’environ 1500€/mois, pour atteindre entre 1800 et 2500€/mois en fin de carrière.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Laurent : Je vous conseille de suivre votre formation en alternance, afin d’être près à l’embauche dès votre arrivée sur le marché de l’emploi.

Jules : Choisissez bien votre lieu de stage, ou l’entreprise qui vous accueillera en contrat d’apprentissage, car cela déterminera fortement votre carrière.

Nathan : Soyez motivé et persévérez. Le métier de paysagiste est passionnant pour tous les amoureux des plantes et des créations en espaces verts. En plus, avec l’engouement de plus en plus fort pour l’environnement, il y a des débouchés dans ce métier !