Pédicure-Podologue

Vous souhaitez trouver le métier qui vous correspond ? Nous vous invitons à essayer la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir le travail qui vous rendra heureux(se) avec un essai gratuit.

Connaissez-vous la fish pédicure ? Vous savez, ce phénomène très en vogue qui consiste à se faire manger les pieds par des poissons. Enfin, presque… Sachez que le métier de pédicure-podologue est plutôt éloigné de ce cliché. En effet, en plus de savoir comment soulager les douleurs, le pédicure-podologue est à même de concevoir des semelles orthopédiques. Pour cela, il aura suivi pas moins de trois années d’études et, après quatre années d’expériences, il peut si il le souhaite passer le concours pour accéder à des fonctions d’encadrement.

Retrouvez dans cette fiche métier, toutes les informations concernant le métier de pédicure-podologue, les cours, la formation, les écoles, ainsi que les témoignages d’Emma, Sabine et Daniel. 

En quoi consiste le métier de pédicure-podologue ?

Emma : Le pédicure-podologue est un professionnel du pied. Il ne se contente pas d’apporter des soins esthétiques, il soulage tous les maux du pied, du plus léger au plus grave. Il fabrique des semelles orthopédiques pour corriger une malformation ou une mauvaise posture. Il donne également des séances de rééducation post-opératoire.

Sabine : Le pédicure-podologue est un professionnel de santé qui soigne tous les problèmes de la peau et des ongles du pied. Son rôle est également de concevoir, sur prescription médicale, des semelles orthopédiques visant à corriger une malformation, comme les pieds plats. Après une opération, il est aussi capable de réaliser des exercices de rééducation.

Daniel : Nous traitons directement les affections épidermiques et unguéales du pied, toujours sans aucune effusion de sang. Notre métier consiste à soigner le pied du patient, en lui apportant des soins d’hygiène, et/ou en lui confectionnant des semelles orthopédiques. De plus, nous intervenons de façon pré et post-opératoire.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Emma : J’aime le côté médical de mon métier, soulager le patient, et bien sûr le contact humain. J’aime aussi me déplacer chez les patients qui en ont besoin, ou en hôpital.

Sabine : Je travaille en libéral, ce qui me permet de choisir mes horaires. C’est très avantageux pour l’organisation de la vie familiale.

Daniel :J’aime travailler à mon compte et recevoir mes patients dans mon cabinet. J’apprécie suivre mes patients pendant plusieurs mois en les accompagnant dans leur rééducation par exemple. J’aime me sentir utile.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Emma : Les débuts sont difficiles. Cela demande un apport financier conséquent (rachat d’un cabinet et d’une clientèle…) et beaucoup d’énergie !

Sabine : Le côté administratif auquel on ne peut malheureusement pas échapper.

Daniel : C’est un univers essentiellement féminin, alors sans vouloir tomber dans des clichés, on ressent tout de même très vite la concurrence.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Emma : Il faut être manuel, précis, et aimer le contact humain. Il est aussi primordial de se tenir au courant des avancées technologiques dans le métier.

Sabine : Le pédicure doit avoir une connaissance parfaite de l’anatomie humaine, avoir un bon relationnel, et le geste précis.

Daniel : Il faut être solide physiquement et moralement, car les journées sont très chargées, ainsi la fatigue s’accumule très vite. Il est indispensable d’être pédagogue, doux, et bien sûr compétent.

Quelle est la formation pour devenir pédicure-podologue ?

Il faut obtenir le diplôme d’État de pédicure-podologue qui se prépare en 3 ans après le bac (S de préférence).

Bon à savoir : Après 4 ans d’expérience professionnelle, le pédicure-podologue peut préparer le diplôme de cadre de santé, ce qui lui permettra d’encadrer du personnel dans un service, ou de devenir formateur auprès d’étudiants en pédicurie-podologie.

Y a-t-il un concours de pédicure-podologue ?

Oui. Après votre bac, vous passerez un concours d’entrée composé d’une épreuve écrite de biologie, de tests, et d’un entretien fac à un jury. L’admission est très sélective, seulement 15% des candidat(e)s sont retenu(e)s.

Existe-t-il des écoles de pédicure-podologue ?

Oui, il en existe une dizaine, agréée par le Ministère de la Santé. Seuls les IFPP (Institut de Formation de Pédicurie – Podologie) de Bordeaux, Marseille et de Toulouse sont publics. Sachez que certaines écoles ne recrutent qu’après une année de PCEM1.

Quel est le salaire d’un pédicure-podologue ?

Ce métier s’exerçant essentiellement en libéral, chacun remplit son planning en fonction de ses objectifs, ce qui se répercute forcément sur le salaire. En général, le pédicure débutant pourra prétendre à un salaire de 1900 €/mois, et pourra atteindre un salaire bien plus important en fin de carrière, en fonction de sa charge de travail.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Emma : Au début, je vous conseille de vous associer, pour alléger vos nombreuses charges.

Sabine : Installez-vous dans une région qui n’est pas déjà saturée comme Paris ou Lyon. Si vous le pouvez, choisissez une zone rurale ou le Nord-Est de la France qui vous accueillera plus favorablement.

Daniel : Après 4 ans d’expériences, et si vous vous en sentez la fibre, je vous conseille vivement de passer le diplôme de cadre de santé, car le secteur recrute fortement.

A la recherche du métier qui "matche" parfaitement à votre profil et vos ambitions ? Essayez gratuitement la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir le travail qui vous rendra heureux(se).


Comment trouver sa voie?

Trouver sa voie

Vous êtes perdu(e) dans la route à prendre ? Vous ne savez pas quoi faire de votre vie ? Pas d’inquiétudes. Voici comment trouver sa voie !

Réussir sa vie

Réussir sa vie

“Réussir sa vie”. Voeu pieux pour certains, objectif de vie pour d’autres. Mais de quoi parle-t-on ? Existe-t-il un idéal vers lequel tendre ?





Prothésiste ongulaire

Prothesiste ongulaire

Prothésiste ongulaire, un métier qui fait « des pieds et des mains » pour la beauté des ongles !

Puéricultrice

Puéricultrice

Infirmière de formation, la puéricultrice travaille auprès des enfants et de leurs parents. Elle encadre les auxiliaires de puériculture et les EJE.

Esthéticienne

Estheticienne

L’esthéticienne est aux petits soins avec ses clients qui viennent la voir pour une épilation, une manucure, un maquillage, mais aussi pour se détendre.

Accompagnant éducatif et social (AES)

Accompagnement éducatif et social (AES)

L’accompagnant éducatif et social (AES) aide au quotidien des enfants, des adultes ou des personnes âgées vulnérables ou en situation de handicap.

Secrétaire médicale

Secrétaire médicale

Être secrétaire médicale, c’est d’abord accueillir les patients, physiquement ou par téléphone.

Infirmier

Santé

L’infirmier apporte des soins au patient, l’écoute, le rassure. Elle fait souvent le lien entre le médecin et le patient.

Atsem

Atsem

L’ATSEM travaille dans les écoles maternelles et seconde l’instituteur dans ses fonctions en préparant les ateliers et en donnant le goûter aux enfants. Mais pas seulement…

Serrurier

Serrurier

Il est spécialisé dans le travail des métaux qu’il façonne et travaille dans tout type de construction métallique : de la menuiserie à la charpente…

Sage-femme

Sage-femme

Qu’y a-t-il de plus beau que de donner la vie ? Pendant ce moment unique dans une vie, la sage-femme est présente.