Le plombier est un spécialiste de l’installation sanitaire et/ou thermique. Il peut être artisan plombier à son compte ou salarié d’une société spécialisée dans un domaine particulier. Il exerce aussi bien lors de constructions que lors de réhabilitations en réglant les problèmes que l’on rencontre tous un jour ou l’autre : le fameux robinet qui fuit, le chauffe-eau en panne ou encore l’évier bouché.

Découvrez les vies de Jean-Marie, Roger et Paul exerçant le métier de plombier depuis des années. Ils nous parlent de leur profession et de tout ce qu’il faut savoir pour devenir plombier (formation, salaire…). 

En quoi consiste le métier de plombier ?

Jean-Marie : La plomberie, c’est un métier où il faut aimer bricoler avant tout, il n’y a pas de systèmes génériques adaptables partout. Par exemple, il faut savoir travailler à partir de plans et façonner conduites et tuyauteries pour les intégrer à une construction. Pour ce qui est des dépannages et réparations, les travaux peuvent être plus ou moins importants en fonction de l’état général d’une installation.

Roger : En tant qu’artisan plombier, je m’occupe beaucoup de dépannages et d’installations pour des particuliers. La plomberie englobe des fonctions assez vastes et donc des compétences spécifiques. J’interviens aussi bien au niveau des systèmes de chauffage que de l’installation d’équipements sanitaires. C’est un métier technique qui demande une certaine adaptabilité et des savoir-faire dans de nombreux domaines.

Paul : Le plombier monte, raccorde, règle, entretien et dépanne des installations au sein d’une structure. On intervient sur l’installation de chaudières à raccorder à un système de radiateurs par exemple, mais aussi sur l’intégration de tuyauteries pour salles de bain, sanitaires et machines à laver… Une grosse partie du travail provient de l’entretien et du dépannage d’installations défectueuses au domicile de particuliers.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Jean-Marie : Ce que j’aime, c’est me sentir utile en dépannant les gens grâce à mes connaissances techniques et à mon savoir-faire manuel.

Roger : C’est un métier très diversifié. Une nouvelle installation, des réglages à faire, des mises aux normes ou l’entretien et les dépannages sont autant de situations différentes qui nécessitent des approches particulières. C’est tout l’intérêt de ce métier selon moi.

Paul : J’aime bricoler et j’ai toujours voulu travailler avec mes mains parce que c’est là que je me sens le mieux. La plomberie m’a offert cette opportunité qui me passionne toujours autant.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Jean-Marie : Les nombreux déplacements et les interventions pendant les week-ends ou en soirée. C’est parfois difficile de bien se reposer dans ces conditions.

Roger : Les interventions en urgence alors que je suis en famille. Je dois parfois sacrifier ces moments au profit de ma profession.

Paul : C’est un métier physique qui use petit à petit. Porter des charges lourdes et travailler dans des conditions difficiles où il faut se contorsionner pour accéder à tel ou tel élément devient pénible avec l’âge.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Jean-Marie : Il faut faire preuve d’habileté et d’agilité pour faire correctement ce métier. La disponibilité est aussi de mise si vous voulez réussir.

Roger : Il faut montrer une réelle autonomie et de l’adaptabilité pour faire face aux nombreuses situations inédites que l’on rencontre dans nos diverses interventions.

Paul : Une très bonne résistance physique est nécessaire sous peine de s’abimer la santé trop vite et de ne plus pouvoir travailler.

Quelle est la formation pour devenir plombier ?

Il existe plusieurs formations vous permettant de devenir plombier(ère) :

  • CAP installateur sanitaire.
  • CAP installateur thermique.
  • Bac pro Technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques.
  • Bac pro Technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques.
  • BP Equipements sanitaires.

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Non.

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Non.

Quel est le salaire d’un plombier ?

Le salaire d’un plombier débutant est d’environ 1500 € brut par mois.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Jean-Marie : C’est un métier d’avenir qui recrute beaucoup et qui offre de belles perspectives d’évolution en plus.

Roger : Les profils avec une double compétence comme plombier chauffagiste sont largement appréciés.

Paul : N’oubliez pas de vous former régulièrement pour obtenir les certifications vous permettant de répondre aux normes.