Psychomotricien

Vous souhaitez trouver le métier qui vous correspond ? Nous vous invitons à essayer la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir le travail qui vous rendra heureux(se) avec un essai gratuit.

A l’instar de l’ergothérapeute, le psychomotricien aide ses patients à retrouver une certaines autonomie. Pour cela, il s’attaque à l’origine psychologique du handicap ou du trouble et propose des activités d’éveils (par le jeu, le dessin, le sport par exemple) ou de relaxation.

Florence, Valérie, Damien nous parlent de leur métier, de la formation, du concours, des écoles… Retrouvez également un forum en bas de cette page pour échanger/discuter à propos du métier de psychométricien. 

En quoi consiste le métier de psychomotricien ?

Florence : Le psychomotricien travaille au contact des enfants, des adultes, et des personnes âgées. Il intervient sur prescription médicale en séance de rééducation individuelle ou collective. Son rôle est de rééduquer des personnes de tout âge, qui ont des difficultés psychologiques exprimées de manière corporelle (bégaiement, tic, troubles du comportement…). Nous proposons différentes activités comme le jeu ou la relaxation pour y arriver.

Valérie : Cette profession a un champ d’action très large qui s’étend du dépistage, en passant par le diagnostic et la prévention, jusqu’à la rééducation. Le travail du psychomotricien consiste à favoriser le bon développement psychomoteur, puis à maintenir l’équilibre acquis tout au  long de la vie. Il est surtout amené à proposer un soin quand ce développement ou cet équilibre est perturbé par un trouble, une maladie, ou un handicap, que ceux-ci soient d’origine physique ou psychique. Pour cela, il propose des activités et des exercices ayant une vocation éducative, rééducative ou thérapeutique.

Damien : Notre travail consiste à corriger les troubles d’une personne, sur prescription médicale, qu’ils soient moteurs ou mentales. Notre but est de redonner un équilibre psychique et corporel à la personne suivie. Nous faisons pour cela un bilan psychomoteur, ce qui nous permet d’évaluer les capacités de nos patients, et déterminer un projet thérapeutique qu’on adressera au médecin prescripteur et à la famille.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Florence : Après une période d’observation, j’aime permettre à mes patients de retrouver leur motricité et leur confiance en eux. J’aime me rendre compte que grâce à nos séances, leurs troubles s’estompent, voire disparaissent complètement.

Valérie : J’aime voir que notre travail permet véritablement à nos patients de se sociabiliser, de mieux gérer leur stress et leurs émotions.

Damien : J’aime mon métier car, même si nous sommes seuls dans notre cabinet, nous travaillons en étroite collaboration avec les enseignants et les parents quand il s’agit d’enfants, ou avec toute autre personnes au contact de notre patient. C’est un travail d’équipe qui comprend le patient, son entourage, et le psychomotricien.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Florence : Le psychomotricien travaille souvent en libéral et peut se sentir parfois un peu seul dans son cabinet. Je compense en échangeant énormément avec d’autres professionnels de la santé, je travaille beaucoup en réseau.

Valérie : L’amplitude horaire est très grande. On commence tôt et on finit tard pour convenir au mieux à nos patients.

Damien : La partie administrative est la moins sympa du métier.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Florence : Beaucoup de patience et de pédagogie. Il faut aussi savoir faire preuve d’écoute, d’attention, et de créativité.

Valérie : Je pense qu’il faut être polyvalent, attentif, posé et réactif. Il faut aussi aimer travailler seul et avoir un bon équilibre personnel.

Damien : Il faut aimer le contact humain, l’interaction avec le patient, avoir de l’empathie et être très créatif.

Quelle est la formation pour devenir psychomotricien ?

Il faut obtenir le diplôme d’État de psychomotricien(ne) qui se prépare en 3 ans dans un Institut de formation agréé par le Préfet de région. Notez que ce diplôme est pour le moment reconnu comme un bac+2, mais une ré-ingénieurie de la profession est actuellement en cours, et une reconnaissance à bac+3 est à prévoir dans un avenir proche. Le Diplôme d’Etat conférera alors au psychomotricien(ne) un statut d’auxiliaire médical(e) et sera reconnu au niveau Licence.

Y a-t-il un concours de psychomotricien ?

Oui, l’admission se fait sur concours après le bac, ou après la première année commune aux études de santé. Elle est très sélective. Les professionnel(le)s de santé et les titulaires d’une licence de psychologie peuvent se présenter directement à l’examen d’entrée en 2ème année.

Vous passerez deux épreuves écrites :
– une épreuve de biologie (2h)
– et une épreuve de contraction de texte (2h)

Certains instituts vous feront également passer une épreuve complémentaire avec des tests psychotechniques (1h) ou un entretien (15 min).

Existe-t-il des écoles de psychométricien ?

Il n’existe que 6 Instituts (payants) en France préparant le diplôme d’État de psychomotricien(ne). Ils sont situés dans les grandes villes, comme Paris, Lyon ou Marseille. Notez que plusieurs organismes de formation à distance vous propose de préparer le concours de psychomotricien(ne) : CNED, Sup Santé, Ecole Universelle, Cours Minerve, Cours Galien…

Quel est le salaire d’un psychométricien ?

La fourchette est très large selon que le psychomotricien(ne) travaille en libéral ou dans la fonction publique. Comptez 1500 €/mois en début de carrière, celui-ci peut sensiblement varier selon les conventions (2300 €/mois en fin de carrière), et 2000 €/mois à 3000€/mois en libéral.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Florence : C’est un métier passionnant.  Ça vaut vraiment le coup de s’accrocher pendant les études.

Valérie : Il est primordial de bien préparer son concours d’entrée, car l’admission est très sélective.

Damien : Je vous conseille de passer un bac S puis de bien préparer le concours.

A la recherche du métier qui "matche" parfaitement à votre profil et vos ambitions ? Essayez gratuitement la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir le travail qui vous rendra heureux(se).


Comment trouver sa voie?

Trouver sa voie

Vous êtes perdu(e) dans la route à prendre ? Vous ne savez pas quoi faire de votre vie ? Pas d’inquiétudes. Voici comment trouver sa voie !

Réussir sa vie

Réussir sa vie

“Réussir sa vie”. Voeu pieux pour certains, objectif de vie pour d’autres. Mais de quoi parle-t-on ? Existe-t-il un idéal vers lequel tendre ?





Éducateur spécialisé

Educateur spécialisé

L’éducateur spécialisé peut travailler aussi bien auprès des enfants, des personnes handicapées ou encore des adultes en rupture professionnelle, familiale.

Éducateur canin

Educateur canin

L’éducateur canin éduque ou rééduque les chiens qui présentent des troubles du comportement comme l’aboiement intempestif, l’agressivité ou encore des problèmes de propreté. 

Assistante sociale

Assistante sociale

L’assistant de service social accompagne et oriente des enfants, adultes, familles, ou groupes, en difficultés.

Auxiliaire de puériculture

Auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture prodigue les soins de base nécessaires comme la toilette, soigner les petits bobos, donner les médicaments, et nourrir le nouveau-né ou l’enfant.

Serrurier

Serrurier

Il est spécialisé dans le travail des métaux qu’il façonne et travaille dans tout type de construction métallique : de la menuiserie à la charpente…

Sage-femme

Sage-femme

Qu’y a-t-il de plus beau que de donner la vie ? Pendant ce moment unique dans une vie, la sage-femme est présente.

Esthéticienne

Estheticienne

L’esthéticienne est aux petits soins avec ses clients qui viennent la voir pour une épilation, une manucure, un maquillage, mais aussi pour se détendre.

Agent immobilier

Agent immobilier

Chargé de vendre ou de louer un bien, l’agent immobilier est l’intermédiaire entre un vendeur et un acheteur ou entre un propriétaire et un locataire.

Puéricultrice

Puéricultrice

Infirmière de formation, la puéricultrice travaille auprès des enfants et de leurs parents. Elle encadre les auxiliaires de puériculture et les EJE.