Le référenceur s’occupe du référencement naturel (SEO – Search Engine Optimization) ou référencement payant (SEA – Search Engine Advertising). Le plus souvent, le référenceur est responsable des deux à la fois. On parle alors de SEM (Search Engine Marketing). Il travaille chez l’annonceur, en agence ou en freelance.

Fany, Clément et Noé nous parlent du métier de référenceur, du salaire, de la formation… Retrouvez également en bas de cette fiche métier un forum pour discuter, échanger, poser toutes vos questions. 

En quoi consiste le métier de référenceur ?

Fany : Quand il travaille le référencement naturel, le référenceur cherche à positionner le site internet d’une entreprise en 1ère position dans les moteurs de recherche. Quand il travaille le référencement payant, le référenceur achète des mots clés. En fonction notamment des enchères, de la concurrence, du taux de clic, ses annonces sont diffusées. Souvent, le référenceur cherchera à payer le moins cher possible tout en ayant un maximum de trafic qualifié.

Clément : Imaginons qu’une société a pour activité la vente d’alarmes auprès des entreprises françaises. Mon objectif, en tant que référenceur, est de parvenir  faire en sorte que le site web de cette société arrive en première position dans Google, Yahoo ou encore Bing sur la requête « alarme pour entreprise », ainsi que sur ce qu’on appelle la longue traîne (par exemple « acheter une alarme pour mon entreprise »). Pour donner un maximum de visibilité à son site web, le référenceur achète également des mots clés pour apparaître en haut ou à droite des résultats naturels dans les moteurs de recherche.

Noé : Chaque moteur de recherche à son propre algorithme. Le référenceur cherche à comprendre quels sont les critères les plus importants pour grimper dans les SERP. On sait par exemple que le nom de domaine, l’url, les liens internes et externes, les balises meta description, title, h1, etc. sont des points à optimiser pour arriver à ses fins.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Fany : C’est clairement un jeu où les premières places ne sont jamais acquises. Il faut donc travailler chaque jour son référencement et se tenir informé des évolutions des algorithmes.

Clément : On ne se contente pas de référencer des sites internet. On travaille également le référencement d’images, de vidéos, de produits, d’applications mobiles. De plus, de nombreux outils existent pour mesurer les résultats.

Noé : J’aime lire, j’aime écrire. Ça tombe bien car c’est un métier qui nécessite d’être toujours informé et d’écrire régulièrement, notamment pour obtenir des liens de qualité.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Léa : Je ne suis pas toujours patient. Or, pour faire ce métier, il faut être prêt à attendre des mois avant d’obtenir des résultats.

Clément : On travaille également sur l’e-réputation  de l’entreprise. En effet, si vous êtes premier sur tous les mots clés qui touchent votre cœur de métier et que, dans le même temps, vous avez le reste de la première page qui contient des forums où votre marque et vos produits sont attaqués, alors vos efforts tomberont à l’eau.

Noé : Quand on travaille en agence, on doit rendre des comptes aux annonceurs qui attendent des résultats rapides, mais qui n’acceptent pas toujours nos recommandations, notamment quand il s’agit de revoir la structure de leur site internet. C’est pourtant le premier point à travailler.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Fany : Être patient, ouvert d’esprit, toujours informé.

Clément : Il faut être réactif et un peu touche-à-tout. Dans les petites structures, on demande au référenceur d’être également community manager.

Noé : Être pédagogue pour se faire comprendre, écouté et respecté par les clients.

Quelle est la formation pour devenir référenceur ?

Référenceur(euse) est un métier en partie technique. La maîtrise du html est indispensable pour comprendre la structure d’un site et pouvoir proposer une optimisation. Depuis peu, il existe une licence pour devenir référenceur(euse).

Y a-t-il un concours de référenceur ?

Il n’y a pas de concours pour devenir référenceur(euse) dans la fonction publique. Cependant, les référenceur(euse)s s’amusent chaque année à tester leurs compétences via un jeu qui consiste à être 1er(ère) sur une requête donnée.

Existe-t-il des écoles de référenceur ?

L’IUT de Mulhouse dispense une licence ATC Référenceur et Rédacteur Web. Certaines écoles proposent également une formation à distance pour devenir référenceur(euse).

Quel est le salaire d’un référenceur ?

Le référenceur gagne entre 1300 et 1800 €  /mois.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Fany : Ne faites ce métier que si vous aimez écrire car c’est une partie importante du travail. Comme on dit : « content is king » (le contenu est roi).

Clément : Commencez par créer votre propre site internet ou votre blog. Le référenceur doit avoir les compétences d’un webmaster débutant. Ensuite, amusez-vous à l’optimiser et à travailler son référencement. Vous pourrez alors montrer aux employeurs de quoi vous êtes capable.

Noé : Dans ce métier, il faut faire ses preuves. Entraînez-vous !