Responsable import/export

Le responsable import/export jongle avec les langues, les pratiques culturelles et les chiffres. Pour le compte de l’entreprise pour qui il travaille, il anticipe les besoins en importation et en exportation. Il prospecte, planifie et signe les contrats. Il est toujours à la fois ici et ailleurs.

Rose, Pierre et Meng nous invitent à découvrir un métier de bras de fer de chiffres et de droit.

En quoi consiste le métier de responsable import/export ?

Meng : Je gère les contrats entre la France et la Chine pour une entreprise d’informatique.

Rose : Je fais de la prospection à l’étranger. Je travaille beaucoup en réseau avec les fournisseurs et les services marketing. Plusieurs personnes sont sous ma responsabilité.

Pierre : Je vends du vin à l’étranger. Je travaille à la fois avec des producteurs, des services de promotion, des traducteurs, des acheteurs, des décideurs du milieu de la restauration. J’exporte un produit mais aussi un savoir-faire. J’incarne des valeurs culturelles que les gens achètent aux quatre coins du monde.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Rose : J’aime les processus de stratégie qu’il faut mettre en place pour être reconnu. Pierre : Baigner en permanence dans plusieurs cultures.

Meng : J’ai l’impression de mener une partie d’échec ou une bataille navale. J’amène mes pions petit à petit pour orienter le jeu à mon avantage.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Meng : Le jet lag. Je n’arrive pas à me faire aux changements d’horaire après un trajet en avion. Il me faut chaque fois plusieurs jours pour retrouver complètement mes repères.

Rose : Il faut souvent faire et refaire pour s’assurer la fidélité des clients.
Pierre : Je cours après le temps. Dans ce contexte, créer une vie de famille n’est pas évident.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Pierre : Bien maîtriser les codes culturels de notre pays et ceux des pays avec qui on travaille. Il faut se montrer respectueux et ne pas commettre de fautes d’interprétation des signes.

Meng : Il faut être à la fois souple et ferme.

Rose : Savoir décider seul mais travailler en équipe. Il est important de savoir agir en autonomie et se montrer réactif.

Quelle est la formation pour devenir responsable import/export ?

Une formation commerce post bac est à envisager. Du BTS au bac +5, les formations d’économie, de management ou de commerce international peuvent mener au métier de responsable import/export.

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Non mais certaines écoles de commerce ont des concours d’entrée.

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Oui. Ce sont les écoles de commerce ou de management. La plus réputée est HEC.

Quel est le salaire d’un responsable d’import/export ?

Le salaire peut tourner autour de 5000 euros par mois en fonction des entreprises et des responsabilités.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Meng : Ne négligez pas l’apprentissage des langues, notamment celles réputées difficiles comme le chinois, l’arabe ou le russe, elles vous ouvriront les portes que ceux qui se seront limités à l’anglais ne pourront pas pousser.

Pierre : Ne faites pas ce métier pour voyager. On prend souvent l’avion mais on dort dans des hôtels, les timings sont serrés, on n’a souvent pas le temps de découvrir le pays.

Rose : Gardez de bons contacts avec les entreprises où vous effectuez vos stages, votre futur recruteur est peut-être déjà dans votre réseau.


Ce métier vous intéresse ? Formez-vous à distance

Je m'informe gratuitement

Vous souhaitez vous former à ce métier ? Remplissez le formulaire ci-dessous :