Et si vous vous formiez à distance ? Plus de 100 formations proposées par notre partenaire. Plus d'informations et documentation gratuite en bas de cette page.

Le conservateur-restaurateur d’œuvres d’art s’occuper de la réparation de diverses œuvres d’art, selon les demandes des clients.

Peinture, sculpture, céramique, vitraux, mobilier… le restaurateur peut se spécialiser dans le domaine de son choix.

Retrouvez sur cette fiche toutes les informations pour savoir comment devenir restaurateur d’art (témoignages, études, salaires…). 

En quoi consiste le métier de restaurateur d’art ?

Claude : Je suis restaurateur depuis plusieurs années, spécialisé en céramique.
Ce métier consiste à réparer un objet afin qu’il puisse retrouver son intégrité sans que l’on ne s’aperçoive qu’il a effectivement été restauré.

Sylvie : Cette profession consiste à redonner une seconde vie à une œuvre d’art, que ce soit une peinture, un objet ou encore un mobilier.

Nathalie : Etre restaurateur ou conservateur d’œuvres d’art, c’est identifier ce qu’il faut restaurer, choisir les matériaux et traitements nécessaires pour ensuite s’occuper de la retouche ou encore du nettoyage de l’œuvre.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Claude : Nous sommes comme des magiciens, c’est à dire qu’exercer ce métier c’est avoir la possibilité de faire disparaître toutes les fissures ou les parties cassées d’un objet et de leur redonner vie.

Sylvie : C’est un métier très complet, avec de nombreuses spécialités. J’aime surtout pouvoir travailler avec une équipe de musée sur site.

Nathalie : C’est un métier polyvalent. Il est surtout manuel mais demande aussi beaucoup de réflexion. De plus, j’aime beaucoup le contact avec les clients car la plusieurs personnes viennent nous avoir avec des histoires à nous raconter sur leur objet.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Claude : La pression parfois ressentie pour terminer de restaurer une œuvre.

Sylvie : Pour être restaurateur, il faut passer plusieurs années à l’université ou en école car cette profession exige une formation de haut niveau. En ce qui me concerne, j’ai choisis une formation plus courte, cependant je me rend compte qu’il est de plus en plus exigé un Bac + 5 pour être restaurateur et ainsi avoir plus d’opportunité d’embauche.

Nathalie : Le temps de la restauration est souvent pressionné par les clients ou l’administratif.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Claude : Il faut être un amoureux de l’histoire de l’art et avoir un certain sens commercial.

Sylvie : Il faut avoir de solides connaissances en histoire de l’art, en restauration et de l’habilité manuelle.

Nathalie : Il faut être minutieux, patient et aimé l’histoire de l’art.

Quelle est la formation pour devenir restaurateur d’art ?

En France, il existe quatre formations sanctionnées par un diplôme national de l’enseignement supérieur donnant accès au marché des institutions nationales et internationales. Il s’agit des formations suivantes, accessibles après une sélection d’entrée :

  • Le Master Conservation-Restauration des Biens culturels de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • La formation de Restauration de l’Institut national du Patrimoine
  • L’Ecole Supérieure d’Art d’Avignon
  • L’Ecole de Tours pour la sculpture

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Oui, il existe un concours pour devenir conservateur du patrimoine.

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Oui, il existe plusieurs écoles spécialisées dans ce domaine :

  • L’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • L’Institut national du Patrimoine
  • L’Ecole Supérieure d’Art d’Avignon
  • L’Ecole de Tours pour la sculpture
  • L’Ecole privée de Condé à Paris, Nice, Bordeaux, Nancy et Lyon.

A noter que L’Ecole de Condé délivre un diplôme de niveau II et ne permet pas de travailler sur les collections muséales, alors que les quatre autres écoles délivrent un diplôme de niveau I.

Quel est le salaire d’un restaurateur d’art ?

Pour les indépendants, le salaire est variable. Néanmoins, un restaurateur fonctionnaire en début de carrière reçoit environ 1600€ brut mensuel.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Claude : Dans un premier temps, intéressez-vous à toutes les spécialités afin de choisir la vôtre.

Sylvie : Je vous conseillerai d’aller jusqu’au niveau Bac + 5 .

Nathalie : Soyez sensible, habile, minutieux. Il faut aussi savoir communiquer avec les clients et leur expliquer toutes les démarches de la restauration.

Et si vous vous formiez à distance ?

Plus de 100 formations proposées par notre partenaire Skill and You. Remplissez le formulaire, un conseiller vous informera sur le programme détaillé et les tarifs.
PARTAGER