Comment allier chiffres, secrétariat et relations humaines ? Tout simplement en optant pour le métier de secrétaire comptable.

Découvrez à travers les témoignages d’Hélène, Tania et Suzanne, comment devenir secrétaire comptable. Retrouvez également sur cette fiche métier toutes les informations concernant le salaire et la formation. En bas de page, un forum vous permet d’échanger à propos de ce métier. 

En quoi consiste le métier de secrétaire comptable ?

Hélène : La secrétaire-comptable exerce du secrétariat divers et de la comptabilité. Elle assure le suivi administratif du personnel, l’établissement de la paie et des déclarations sociales.

Tania : La secrétaire-comptable réalise et suit les travaux comptables. Elle est l’interlocutrice entre les clients externes et l’entreprise qui l’emploie. Elle doit également s’occuper du personnel (fiche de paie etc.)

Suzanne : La secrétaire-comptable met en page les documents sur ordinateur, s’occupe de la paie des salariés, et gère le traitement des opérations de comptabilité générale. Ses missions sont très variées. Elle est chargée aussi bien de la trésorerie que de l’archivage des documents.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Hélène : Je travaille dans une petite structure, donc je gère seule mon travail. J’apprécie d’être autonome.

Tania : J’aime la sensation d’être une véritable assistante pour mon responsable.

Suzanne : J’adore la polyvalence du métier qui me pousse à connaître parfaitement l’entreprise, de son organisation aux produits et/ou services qu’elle propose.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Hélène : Souvent interrompue par le téléphone et les personnes qui passent dans notre bureau, je suis parfois en retard dans mon travail.

Tania : Les responsabilités que j’endosse me procure parfois du stress que j’évacue à la maison, et c’est bien cela qui me dérange.

Suzanne : J’aime la comptabilité, donc quand on me demande de faire trop de secrétariat « classique », cela me déplait.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Hélène : Il faut être méticuleuse, organisée et autonome.

Tania : Aimer les chiffres, et se tenir à la disposition de chaque salarié, car ils viendront souvent vous solliciter.

Suzanne : La secrétaire-comptable doit avoir un bon relationnel, savoir utiliser les logiciels de la suite Office (Word, Excel…) ainsi que les logiciels de paie. On lui demande également de savoir tenir un standard téléphonique. Elle doit être autonome et polyvalente.

Quelle est la formation pour devenir secrétaire comptable ?

Le cursus le plus courant est d’obtenir un Bac+2, en passant tout d’abord un Bac pro secrétariat ou Bac STG (sciences et technologies de la gestion), puis un BTS Assistant de gestion PME-PMI ou un BTS comptabilité et gestion des organisations (BTS CGO).

Vous pourrez également devenir secrétaire-comptable dans le cadre d’un CIF (Congé Individuel de Formation).

Pour ce métier, il est également possible de se former à distance.

Y a-t-il un concours de secrétaire comptable ?

Non.

Existe-t-il des écoles de secrétaire comptable ?

De nombreuses universités proposent de se former au métier de comptable. En outre, plusieurs organismes de formations à distance ont fait de la comptabilité leur spécialité. C’est le cas notamment de l’EFC (Ecole Française de Comptabilité), Comptalia, l’Encg.

Quel est le salaire d’un secrétaire comptable ?

Le secrétaire comptable débute généralement avec un salaire proche de 1500 €/mois, et atteindra approximativement un salaire d’environ 2500 €/mois en fin de carrière.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Hélène : Ne pensez pas que c’est un poste de tout repos, cachée derrière un bureau.  Bien au contraire, sans cesse sollicitée, vous n’aurez pas une minute à vous. C’est cela qui donne le dynamisme du poste !

Tania : Nous travaillons souvent dans des petites structures, donc si la charge de travail vous stimule, ce métier est fait pour vous.

Suzanne : J’ai suivi ma formation à distance, car j’ai des enfants en bas-âge, cela m’a bien aidé. Aujourd’hui j’occupe un poste en CDI depuis 2 ans. Tout ça pour dire qu’avec de la motivation, tout est possible.