Le serrurier, également connu sous le nom plus technique de serrurier-métallier, ne s’occupe plus uniquement des serrures et des clés. Il est spécialisé dans le travail des métaux qu’il façonne et travaille dans tout type de construction métallique : de la menuiserie à la charpente en passant par la ferronnerie d’art.

Ce métier authentique vous intéresse ? Vous voulez en savoir plus sur les formations et les salaires du secteur ? Découvrez comment devenir serrurier à travers les témoignages de Jean-Michel, Christophe et Ludovic. 

En quoi consiste le métier de serrurier ?

Jean-Michel : C’est un métier d’artisanat. On réalise un projet de A à Z en rapport avec l’utilisation de métaux depuis la conception jusqu’à l’installation en passant par la fabrication et le façonnage. On intervient sur de multiples constructions : portes, fenêtres, portails ou encore serrures mais aussi ferronnerie d’art.

Christophe : Découpe de pièces métalliques, pliage, meulage, soudure et ajustement sont autant de phases nécessaires à la fabrication d’éléments métalliques destinés à intégrer une construction. On travaille sur une multitude d’ouvrages divers et variés : serrurerie, blindage, volet roulant, grilles et portails. C’est un métier qui nécessite de bonnes connaissances techniques.

Ludovic : Le serrurier-métallier est, comme son nom l’indique, un véritable expert en métallerie. Il est spécialisé dans le façonnage d’ouvrages à partir de métaux que ce soit des serrures ou des constructions plus grandes. Il n’opère donc pas dans le seul cadre des dépannages même si cela fait parti de ses missions.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Jean-Michel : J’ai toujours aimé travailler les métaux et notamment le fer pour en faire des constructions artisanales. C’est donc tout naturellement que je me suis orienté vers ce secteur qui me permettait de réaliser ce que j’aime faire.

Christophe : J’aime travailler de mes mains et notamment les métaux. De partir d’une matière première brute pour arriver à une construction est toujours un plaisir.

Ludovic : Ce que j’aime dans ce métier, c’est fabriquer des ouvrages puis participer à l’installation sur les chantiers. Ca change de l’atelier et les journées passent plus vite.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Jean-Michel : On travaille dans un environnement particulièrement bruyant et poussiéreux ce qui n’est pas toujours évident à supporter.

Christophe : Le travail sur échafaudages en hauteur n’est pas toujours très rassurant bien que tout soit sécurisé. Il faut dire que j’ai un petit peu le vertige.

Ludovic : C’est un travail assez fatiguant. On travaille debout des heures durant et il est nécessaire de toujours être très concentré sur notre tache pour faire correctement les choses.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Jean-Michel : Il faut impérativement savoir respecter les consignes de sécurité pour le bien de tout le monde. On travaille avec des équipements dangereux.

Christophe : Il faut être ingénieux et très minutieux. Les constructions se font au millimètre près comme pour les serrures par exemple.

Ludovic : Une bonne résistance physique est nécessaire pour exercer ce métier.

Quelle est la formation pour devenir serrurier ?

Pour devenir serrurier, plusieurs formations s’offrent aux candidats :

  • CAP serrurier-métallier.
  • BP serrurerie, métallerie.
  • Mention complémentaire (MC) soudage.
  • Bac pro ouvrages du bâtiment : métallerie.
  • Bac techno STI2D.
  • BTS réalisation d’ouvrages chaudronnés.
  • BTS constructions métalliques.

Cependant, pour exercer le métier de serrurier de ville (dépanneur-installateur), il est impératif d’être titulaire d’une certification délivrée par un organisme de formation reconnu au Répertoire Nationale des Certifications Professionnelles Française (RNCP). Cette certification est accessible à toute personne titulaire d’un niveau IV (Bac).

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Non.

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Oui, FMSD Formation est le seul centre de formation habilité à délivrer une certification permettant d’exercer le métier de serrurier dépanneur installateur.

Quel est le salaire d’un serrurier ?

Un serrurier débutant est payé aux environs du SMIC.

Ce salaire évolue en fonction de l’expérience et de la structure dans laquelle le serrurier-métallier évolue (à son compte ou salarié).

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Jean-Michel : Les débouchés sont assez importants dans le métier alors si le travail du métal vous intéresse : foncez !

Christophe : La serrurerie-métallerie est un secteur vaste alors spécialisez-vous dans ce que vous aimez le plus après avoir testé les différentes branches du métier.

Ludovic : Il y a beaucoup de perspectives d’évolutions dans ce secteur. Si le travail du métal vous intéresse, vous trouverez forcément un métier qui vous correspond et dans lequel vous vous épanouirez.