Sous-officier de l’armée de terre

Vous êtes en reconversion professionnelle et souhaitez trouver le métier qui vous correspond ? Nous vous invitons à essayer la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir la voie professionnelle qui vous ressemble vraiment, avec une séance offerte de 30 minutes pour faire le point.

Le sous-officier de l’armée de terre commande un groupe de soldats. Il est l’intermédiaire entre les officiers et les militaires du rang. Il peut être affecté aux opérations de terrain ou travailler dans les services administratifs de l’armée. 

En quoi consiste le métier de sous-officier de l’armée de terre ?

Bruno : Le sous-officier sur le terrain encadre les soldats, il les forme et les conseille pendant les entraînements et les interventions militaires. Personnellement, je suis chef de pièces d’artillerie, je commande et instruis un groupe d’hommes. En mission, je dirige les manœuvres militaires et les tirs des soldats.

Nicolas : Le sous-officier commande un groupe de soldats dans le domaine qui lui est affecté. Je suis chef d’équipe réparation, j’encadre une équipe de mécaniciens qui réparent et entretiennent les véhicules de l’armée. Avec mon équipe nous partons régulièrement en mission, où nous assurons le suivi, l’entretien et la réparation des véhicules utilisés par les troupes.

Jean-Louis : Je suis sous-officier au sein d’une unité de combat, je forme mes troupes à travers des entraînements intensifs, je leur donne l’esprit d’équipe et le sens de la discipline. Je les dirige pendant les interventions militaires.

Qu’est ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Bruno : Partager avec mes hommes les grandes valeurs de l’armée.

Nicolas : Les missions, j’aime l’imprévu.

Jean-Marie : Faire régner la discipline.

Qu’est ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Bruno : Il faut être disponible et être prêt à partir à tout moment, je le savais avant de m’engager mais mes enfants ne le comprennent pas toujours.

Nicolas : Les mutations, il faut savoir s’adapter facilement aux changements.

Jean-Marie : Les conditions de vie difficiles dans certains pays, il faut avoir le cœur bien accroché.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Bruno : Avoir le sens du devoir, savoir diriger des hommes et être disponible et mobile.

Nicolas : Etre un meneur d’hommes, savoir se faire respecter, s’adapter facilement et savoir garder son sang-froid dans des situations difficiles.

Jean-Marie : Etre responsable : le bien-être et la sécurité de mes hommes sont entre mes mains, savoir écouter et s’adapter à toute situation.

Quelle est la formation pour devenir sous-officier de l’armée de terre ?

Il faut être titulaire du baccalauréat ou équivalent, français(e) et âgé(e) de 18 à 25 ans pour intégrer l’ENSOA, l’Ecole nationale des sous-officiers d’active de Saint-Maixent. La formation dure 8 mois et se solde par la délivrance du certificat militaire. Elle se poursuit par une formation technique dans une école ou un organisme qui propose différentes spécialisations.

Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Oui.

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Oui, l’Ecole nationale des sous-officier d’active de Saint-Maixent (79).

Quel est le salaire d’un sous-officier de l’armée de terre ?

Un(e) sous-officier(ère) de l’armée de terre débutant(e) gagne le SMIC. Des primes et indemnités peuvent être versées en fonction des missions et de la taille de la famille du(de la) sous-officier(ère).

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Bruno : Avant de s’engager, il faut être prêt à faire de nombreux sacrifices personnels. On ne choisit pas ce métier à la légère.

Jean-Marie : Il faut être passionné pour exercer ce métier, choisissez la spécialité qui vous correspond le mieux.

Nicolas : Un sous-officier change de régiment environ tous les 6 à 8ans, il faut donc aimer le changement et s’adapter facilement.

Vous êtes en reconversion professionnelle et souhaitez trouver le métier qui vous correspond ? Nous vous invitons à essayer la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir la voie professionnelle qui vous ressemble vraiment, avec une séance offerte de 30 minutes pour faire le point.


Comment trouver sa voie?

Trouver sa voie

Vous êtes perdu(e) dans la route à prendre ? Vous ne savez pas quoi faire de votre vie ? Pas d’inquiétudes. Voici comment trouver sa voie !

Réussir sa vie

Réussir sa vie

“Réussir sa vie”. Voeu pieux pour certains, objectif de vie pour d’autres. Mais de quoi parle-t-on ? Existe-t-il un idéal vers lequel tendre ?





Agent immobilier

Agent immobilier

Chargé de vendre ou de louer un bien, l’agent immobilier est l’intermédiaire entre un vendeur et un acheteur ou entre un propriétaire et un locataire.

Éducateur canin

Educateur canin

L’éducateur canin éduque ou rééduque les chiens qui présentent des troubles du comportement comme l’aboiement intempestif, l’agressivité ou encore des problèmes de propreté. 

Puéricultrice

Puéricultrice

Infirmière de formation, la puéricultrice travaille auprès des enfants et de leurs parents. Elle encadre les auxiliaires de puériculture et les EJE.

Sage-femme

Sage-femme

Qu’y a-t-il de plus beau que de donner la vie ? Pendant ce moment unique dans une vie, la sage-femme est présente.

Secrétaire médicale

Secrétaire médicale

Être secrétaire médicale, c’est d’abord accueillir les patients, physiquement ou par téléphone.

Esthéticienne

Estheticienne

L’esthéticienne est aux petits soins avec ses clients qui viennent la voir pour une épilation, une manucure, un maquillage, mais aussi pour se détendre.

Auxiliaire de puériculture

Auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture prodigue les soins de base nécessaires comme la toilette, soigner les petits bobos, donner les médicaments, et nourrir le nouveau-né ou l’enfant.

Infirmier

Santé

L’infirmier apporte des soins au patient, l’écoute, le rassure. Elle fait souvent le lien entre le médecin et le patient.

Auxiliaire de vie

Auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie scolaire et l’auxiliaire de vie sociale ont un point commun : aider son prochain.