Ce métier vous intéresse ? Formez-vous de chez vous grâce à notre partenaire. Plus d’informations et documentation gratuite en bas de cette page.

A l’ère du tout online, le(la) webmaster est roi(reine). Sans lui(elle), point de vitrine sur la toile. Or, on le sait tous, internet a révolutionné notre façon de communiquer, d’acheter et même de penser. Le métier de webmaster nécessite connaissance et technique. Parfois (souvent ?) geek, le(la) webmaster n’est pas l’informaticien(ne) boutonneux(euse) caché(e) derrière son écran qui n’échange que par mail ou par poke.

François, Virginie et Franck, nous disent tout sur le métier de webmaster : le quotidien, le salaire, la formation, les qualités requises… Retrouvez également en bas de page un forum pour échanger et poser vos questions. 

En quoi consiste le métier de webmaster ?

François : Le webmaster créé des sites internet pour une entreprise, une association ou bien une agence. Il peut être salarié ou travailler en tant que freelance.

Virginie : Le webmaster créé des sites internet. Il y a quinze ans, il s’agissait principalement de sites « vitrine » avec des pages statiques. Aujourd’hui, la plupart des sites sont dynamiques et nécessitent de connaître le html, bien sûr, mais aussi le php et le css.

Franck : Le webmaster créé des sites internet qui s’adaptent à tous les navigateurs (et à toutes leurs versions). Aujourd’hui, les sites web doivent également s’adapter aux smartphones et autres tablettes mobiles. Le webmaster doit maîtriser plusieurs langages de programmation, connaître une ou plusieurs librairies, être familier avec le css et avoir des notions en référencement. Rien que ça !

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

François : J’aime partir de zéro et monter un site internet fonctionnel, adapté à tous les supports, et, bien sûr, qui plait à ceux qui l’ont commandé.

Virginie :  C’est un métier qui demande une remise en question permanente et de se tenir informé des évolutions des navigateurs, des langages, et des moteurs de recherche.

Franck : C’est un métier complet où on est en contact avec le chef de projet, le référenceur, le webdesigner, les directions marketing et informatique et, parfois, la direction commerciale. Tous ces échanges sont très enrichissants.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

François :  Les allers-retours, les changements de dernière minute.

Virginie : Ce n’est pas que je n’aime pas, mais parfois on s’arrache les cheveux pour rendre le site internet 100% user friendly.

Franck : Plus il y a d’interlocuteurs, plus c’est difficile de livrer un site internet dans les temps car chaque service a ses objectifs et son mot à dire.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

François : Le webmaster doit être polyvalent et exigeant. Par exemple, même si on ne me le demande pas, je m’oblige à rendre les sites internet accessibles aux déficients visuels.

Virginie : Savoir se remettre en question et accepter les critiques (même si on n’est pas d’accord).

Franck : Même si on est derrière son ordinateur toute la journée, il faut aimer travailler en équipe.

Quelle est la formation pour devenir webmaster ?

Certaines écoles proposent de préparer un master de webmaster. D’autres de se former en alternance sur un à trois ans. Sans oublier les organismes de formation à distance qui préparent au métier de webmaster.

Y a-t-il un concours de webmaster ?

Non.

Existe-t-il des écoles de webmaster ?

Les écoles qui forment au métier de webmaster sont nombreuses. Vous avez par exemple Iris Formation, ESECAD, Ecs Paris, Ecole multimédia…

Quel est le salaire d’un(e) webmaster ?

Un(e) webmaster gagne de 1300 à 2000 €. Les webmasters freelance peuvent gagner davantage mais ils(elles) sont dépendant(e)s de leur carnet de commande.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

François : Commencez d’abord à lancer votre propre site internet. Ça vous permettra de fourbir vos armes. Ce sera également une vitrine pour les employeurs.

Virginie : Multipliez les sites web et les expériences. Tenez-vous également bien informés des évolutions techniques et technologiques.

Franck : Pratiquez, pratiquez et… pratiquez encore !  N’ayez pas peur de montrer votre travail à des professionnels pour profiter de leur expertise et leur regard technique.

Ce métier vous intéresse ? Recevez une documentation sur la formation à distance.

Formez-vous de chez vous, à votre rythme grâce à ESECAD


PARTAGER